Bilan de l’appel à textes « Comme un poisson hors de l’eau »

Tout d’abord je vous souhaite une bonne année 2017 (en janvier c’est encore permis) !

Merci à toutes et à tous d’avoir participé et relayé cet appel à textes. Vous êtes nombreux à y avoir envoyé vos textes, 104 nouvelles reçues à ce jour. Je n’ai pas pu répondre à chacun d’entre vous pour vous confirmer que j’avais bien reçu vos écrits, le temps m’a manqué. J’ai toutefois répondu aux mails, messages, commentaires demandant accusé réception — et continuerai de le faire.

Un constat s’impose : la date d’annonce des résultats initiale était trop tôt

Les délais de cet appel à textes ont surpris. Il se termine le 30 janvier et les résultats devaient être annoncés le 01 février. C’est étonnamment  court et vous n’avez pas manqué de me faire part de votre surprise. Je vous comprends et vous avez tout à fait raison. Lorsque j’ai lancé cet appel à textes, je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait une participation aussi importante. Je pensais recevoir une dizaine de nouvelles tout au plus et l’appel à textes devait initialement prendre fin le 28 janvier. Lire une dizaine ou vingtaine de textes en trois jours étant largement à ma portée, je ne trouvais pas nécessaire de prolonger davantage l’agonie causée par l’attente des résultats. Cela partait donc d’une bonne intention mais j’étais dans l’erreur, il faut savoir l’admettre.

De belles surprises : engouement, forte participation et satisfaction

Mes faibles attentes sont plus que dépassées, elles sont pulvérisées. Encore une fois, merci ! De vous à moi je suis très heureux de m’être trompé et de voir un tel enthousiasme face à cet appel à textes de votre part. Je ne saurai vous exprimer à quel point votre confiance me touche. Un immense sentiment de satisfaction me réchauffait le cœur chaque fois que je recevais un message de votre part me disant que la thématique vous plaisait, vous inspirait et vous donnait envie d’écrire. Chaque fois que je recevais une notification indiquant qu’une nouvelle était déposée, je voyais un(e) auteur(e) qui avait été suffisamment inspiré par la thématique pour écrire une nouvelle. Je ne saurais décrire la joie qui m’étreignait le cœur. Mes amis sauront peut-être et vous diront que je tenais les compte des soumissions chaque jour un peu plus ébahi — certains diront même que je dansais. Je vous dis 104 fois merci. Ces messages étaient de très beaux cadeaux, les nouvelles que vous avez envoyés aussi.

L’annonce des résultats est naturellement reportée au 11 mars 2017

Ce qui semble logique aux vues du phénoménales succès. L’attente, qui pourra vous sembler longue et insoutenable, est nécessaire. Comme février sera un mois chargé, ce sera le 11 mars, juste avant de me rendre à la Foire internationale du livre de Londres. Je vous dois bien cela. De prendre le temps de vous lire. De savourer vos textes et de bien mûrir la réflexion avant d’en retenir cinq pour le recueil. Vous m’avez honorer de vos textes, je vous témoignerai mon respect avec une attention particulière. Cette belle aventure qui commence était un acte solitaire il y a quelque mois. Aujourd’hui avec votre soutient et votre bienveillance, nous la vivons ensemble.

Réponses à vos plus beaux commentaires, les plus drôles aussi

Vous m’avez beaucoup écrit et je vous ai répondu à chaque fois dans les délais les plus brefs possible. Pour certains commentaires posté sur le blog, je me suis autorisé à ne pas y répondre pour garder ces questions sous le coude afin d’y apporter une réponse ici, dans ce billet de blog. Je trouvais certaines question amusante et voulais partager cet amusement avec vous. L’humour c’est personnel. Pour ma part un rien peut me faire rire. La preuve tout de suite avec les commentaires qui m’ont arraché un sourire ou un fou rire. J’espère que les réponses, franches et amicales, vous apporteront un peu de gaieté.

Les trois questions ci-dessous nous viennent d’un même message posté par Marguerite dans les commentaires de l’appel à textes. Un commentaire non dénué d’humour que j’ai beaucoup aimé. J’adresse donc à Marguerite mes plus respectueuses salutations et mes sincères remerciements.

Vous allez vraiment donner les résultat le 1er janvier, soit le lendemain de la deadline ?!

Initialement c’est bien ce que j’avais prévu, bien que cela puisse paraître insensé. Comme je le disais, j’ai sous-estimé l’intérêt que pourrait porter les auteurs au premiers appel à textes d’une jeune maison d’édition, de petite taille — comprendre ne comprenant qu’une seule personne — n’ayant pas vocation à devenir une machine industrielle à imprimer/router/pilonner des livres. Simplement une petite maison — une maisonnette dirons certain(e)s — qui s’attache à publier très modestement peu de livres, à travailler minutieusement avec les auteurs et à porter un message, un engagement, celui d’une liberté de créer, de s’exprimer, de partager.

Avez-vous un comité de lecture ? Une correctrice ?

Non. Oui. Non je n’ai pas de comité de lecture, pour le moment. Il n’est pas prévu d’en avoir un. Si je trouve des partenaires avec lesquels il pourrait être intéressant de travailler et qui pourraient contribuer à la lecture et la sélection des nouvelles, la question pourrait se poser. Aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Pour la correction, personne n’est employé à ce poste en interne. Il y a des correcteurs et correctrices de grands talents en free-lance auprès desquels je sais pouvoir m’adresser pour faire corriger les ouvrages que je compte publier.

Ah voilà je vous ai démasqué, vous pouvez vous cloner à volonté🙂

Bravo Marguerite ! Vous m’avez démasqué, en partie. J’ai en effet un super-pouvoir, ce n’est toutefois pas celui de me cloner à volonté. Je vous laisse formuler les hypothèses les plus folles pour essayer de trouver quel pourrait-il être.

Je viens juste de découvrir l’appel à textes (il est sympa!!!), et en parcourant toutes les questions – les dernières surtout – je me demandais si le concours était toujours d’actualité?
Comme je vois que plus personne ne répond aux questions sur cette nouvelle maison d’édition, je me demande simplement si elle existe toujours?

Ce qu’elle m’a fait rire, la lecture de ce commentaire (merci à Marc son auteur). Pour moi qui savais pertinemment que je n’avais pas quitté le navire c’était drôle. Pour cet internaute la question peut-être légitime si personne ne donne signe de vie. Ce qui me fait penser que les jours ou semaines où je serais en vacances et ne répondrais pas à vos mails, commentaires et messages sur les réseaux sociaux, les plus angoissé se sentiront mal. Plus sérieusement, oui j’existe toujours. Oui, la maison d’éditions existe toujours. Ce billet en témoigne ainsi que d’autres petits changements. L’URL du site par exemple a muée passant de https://rooiboseditions.wordpress.com a une URL plus professionnelle : https://rooibos-editions.com

On poursuit avec un autre commentaire, de ceux qui n’ont pas obtenu de réponse et qui porte sur… la maison d’édition ! Commentaire de Kévin que nous saluons également.

J’ai parcouru le site et je suis surpris du peu d’infos sur la maison d’édition ou sur l’équipe qui en est à l’origine, ou sur vous, Yassine, car vous êtes probablement aussi un écrivain passionné. J’aimerais beaucoup en apprendre davantage, enfin si c’est possible🙂 désolé si ma demande paraît audacieuse.

Il y a peu d’infos parce qu’il y a peu à dire. Aussi parce que je suis d’un naturel peu bavard. On le perçoit dans la sobriété de la démarche exempt de tout storytelling pour conter la genèse d’une épopée entrepreneuriale et éditoriale, d’une ambition de changer le monde, le sauver aussi peut-être, avec la force des lettres. Très peu pour moi. L’ambition est modeste, les moyens également. Le désir réel, le sérieux aussi. L’équipe ? C’est moi. Je travaille dans l’édition depuis un petit moment et éditer est une activité merveilleuse. Je voulais pouvoir l’exercer sans pressions, ni enjeux qui peut gâcher certains plaisir. Kévin a vu en partie juste, je suis un passionné mais pas un écrivain. Ma passion pour la lecture m’a amené à très vite m’orienter vers les métiers du livre. Aujourd’hui je souhaite continuer à travailler en contact avec des auteurs pour partager et échanger sur l’écriture. Discuter d’un projet, d’une envie et en accompagner le porteur avec bienveillance pour l’aider à atteindre le meilleur de lui-même/d’elle-même afin d’aboutir à un texte dont il/elle pourra être fier/ère. Voilà où se situe ma motivation et d’où je tire mon bonheur. Je ne souhaite pas faire fortune avec cette maison d’édition. Je ne souhaite pas connaître la gloire. Je ne souhaite pas publier le prochain chef-d’œuvre de la littérature française. Si telle est votre ambition d’auteur, passez votre chemin. C’est le meilleur conseil que je puisse vous donner dans cette ambitieuse entreprise de gloire et de fortune. C’est aussi le seul. Entre trente et cinquante maisons d’éditions sont plus indiquées pour cela. Une dizaine d’agents également.

Publier, respirer…

Publier est un acte fort. À mes yeux il est vital. Il permet de m’assurer que ces libertés que nous avons, de nous forger une opinion et de nous exprimer, ne sont pas que de simples idées. Qu’elles sont plus que des paroles. Elles sont concrètes, réelles, matérielles. Elles prennent de nombreuses formes. L’une d’elle est le livre. Publier un livre, y compris au contenu controversé ou choquant, c’est un moyen de m’assurer que nous disposons encore de ces libertés. C’est un nouveau souffle libérateur après une profonde inspiration qui confirme que nous pouvons encore respirer pleinement. Cette image de la liberté comme souffle de l’âme, je l’ai entendu pour la première fois dans le film Will Hunting de Gus Van Sant dans lequel Will, le personnage principal joué par Matt Damon, cite Henry Ward Beecher :

« La liberté est le droit de l’âme à respirer. Quand elle ne peut pas respirer à fond, c’est que les lois sont trop étroites. »

C’est la plus belle citation qu’il m’ait été donné d’entendre sur la liberté. Publier, c’est respirer. Tant que je pourrais éditer des œuvres, surtout celles qui ne pourraient voir le jour ailleurs, je serais rassuré sur le fait que corps et âme je suis pleinement vivant. Il va sans dire que sans vous, auteurs, il n’y aurait pas de livres à publier. Pas de voix pour époumoner autant que chuchoter notre humanité. C’est pourquoi je dois à chacun et chacune d’entre-vous qui avez déposé une nouvelle, envoyé un manuscrit ou simplement proposé un projet de livre un immense merci.

Vous êtes merveilleux, et de mon tout petit cœur je vous aime

Alors que je relis tout ces commentaires et vos questions pour y répondre, je note votre bienveillance, votre gentillesse et votre amabilité systématique dans chacun de vos messages. Constat qui conforte l’idée que je suis bel et bien chanceux de pouvoir exercer ce métier. Que j’ai bien choisi ma voie. Vous êtes une source de bonheur supplémentaire dans mon quotidien. J’espère pouvoir en faire de même pour vous à travers les livres que je publierai au sein de cette maisonnette d’édition. Aux vues des retours enthousiastes sur ce premier appel à textes que beaucoup ont trouvé inspirant et original, je suis confiant sur le fait que nous allons dans la bonne voie, ensemble.

Je vous dis donc à très bientôt pour l’annonce des résultats de cet appel à textes et pour vous parler d’autres projets à venir.

Bien à vous,
Yassine

37 réflexions sur “Bilan de l’appel à textes « Comme un poisson hors de l’eau »

  1. Bonjour Yassine,
    D’abord merci pour le temps que tu nous accordes. Et comme je suis une grande stréssée je voulais savoir si tu as bien reçu ma nouvelle  »Voici mon monde » ?

    Encore Merci !

    J'aime

  2. Bonjour Yassine, et merci pour ce très beau texte que tu partages avec nous pour faire ce bilan, et du coup, aussi, merci d’avoir répondu à ma question.
    Je te souhaite bon courage pour la lecture des + de 100 nouvelles (c’est une tâche fastidieuse même si c’est plaisant).
    Merci pour ce concours

    J'aime

  3. Bonjour,

    Quelques jours après l’envoi de ma nouvelle, je prends le temps de vous remercier pour cet appel à textes. J’ai vraiment apprécié le thème, à la fois sensible et humain. Après plusieurs mois sans écrire pour le plaisir, j’ai retrouvé les mots avec passion et c’est en grande partie grâce à ce concours.

    Je vous souhaite une belle continuation pour votre projet.
    Merci encore !

    Morgane

    J'aime

    1. Bonjour Morgane,
      C’est une grande satisfaction d’apprendre que le thème vous a aidé à renouer avec le plaisir d’écrire. J’en suis flatté. Merci pour ce très gentil commentaire plein de douceur et de chaleur. Merci pour vos encouragements. Merci pour votre participation.
      Je vous souhaite de pouvoir écrire avec plaisir pour encore longtemps.
      À très bientôt,
      Yassine

      J'aime

  4. Jolie bilan,mais c’est nous qui vous remercions pour ce concours.J’étais stressée de voir les résultats mais je vais devoir attendre et je comprend totalement c’est beaucoup de boulot,mais j’attend avec impatience en espérant que ma nouvelle vous touchera.

    Merci beaucoup,cordialement Enola ^^

    J'aime

  5. Merci pour ce billet doux!

    J’avoue, je fais parti des angoissés. Et je suis déçu d’apprendre que vous n’avez pas de super pouvoir Yassine ;) Tant pis, je vais devoir me résoudre à patienter jusqu’au mois de mars…

    Jusque-là, je n’avais posté aucun commentaire (je suis timide :D), mais devant l’engouement de cet appel à textes, je viens également en toute humilité vous dire merci. Merci, car j’ai passé un agréable moment à écrire ma nouvelle et j’espère qu’il en sera de même pour vous à la lecture. Merci, car ce simple mot est parfois suffisamment encourageant. Car si nous auteurs, devons prendre notre courage à deux mains pour vous envoyer nos textes, votre démarche est elle aussi très courageuse. Je vous souhaite une pleine réussite pour votre maisonnette d’éditions ;)

    Amicalement,

    Jonathan.

    P.S: Je vous ai fait parvenir ma nouvelle le 9 janvier et au final, je n’ai même pas pensé à vous demander si vous l’aviez bien reçue. Pourriez-vous me dire si je fais bien parti des 120 000 personnes à vous avoir écrit ? XD

    J'aime

    1. Bonjour Jonathan,

      Je suis très content que tu ais vaincu ta timidité et posté un commentaire, fort jolie et chaleureux qui plus est. Merci !
      C’est un plaisir d’apprendre que tu as passé un bon moment à écrire cette nouvelle, dont je te confirme la bonne réception. La lecture en sera tout aussi agréable j’en suis certain.
      Je te dis à très bientôt pour l’annonce des résultats donc ;)

      Bien cordialement,
      Yassine

      J'aime

  6. Bonjour ! J ai envoyé ma nouvelle hier soir assez tard, c’est une grande première pour moi, n ayant jamais fait lire aucun de mes textes… J aurais voulu savoir si vous pouviez juste le lire (cela suffirait déjà à mon bonheur) malgré l envoi in extremis ? Sinon, rendez vous au prochain appel à textes… Merci …

    J'aime

      1. Merci infiniment de m’avoir répondu ! Et félicitations pour votre philosophie de l édition, que je trouve remarquablement… humaine ! ! ( ça fait du bien… ) . Quels que soient les résultats c’ est déjà une victoire pour moi d’avoir sauté le pas et une immense satisfaction de savoir que vous allez prendre un peu de votre temps pour me lire… bravo et ne changez rien ! J’attends déjà le prochain thème !

        J'aime

      2. C’est toujours un plaisir de pouvoir prendre du temps pour répondre aux internautes qui s’intéressent à ce que je fais et se donnent la peine de m’écrire. J’espère en être toujours capable (est-ce un souhait de non-succès que je viens de formuler ?).
        Merci pour le gentil message et ces très beaux mots de sagesse : la victoire véritable n’est pas de voir sa nouvelle publiée dans le recueil, mais d’en avoir achevé la rédaction et en être suffisamment satisfait pour accepter de la partager et la faire lire.

        J'aime

  7. Bonsoir,
    Je viens de poster ma nouvelle, j’espère que ce n’est pas trop tard !
    Je tenais à vous remercier pour ce concours, j’ai adoré écrire sur ce thème ! J’espère qu’il y aura d’autres éditions.
    Bien cordialement,
    Alice

    J'aime

    1. Bonjour,

      Merci à vous pour ce gentil commentaire. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas pensé à vous répondre, au moins pour vous dire que les réponses à vos questions feront l’objet d’un billet de blog. Je pensais l’écrire et le mettre en ligne plus tôt en fait. Je ne comptais pas vous faire autant attendre. Désolé :)
      J’espère vous revoir très prochainement sur ce blog pour continuer à participer aux discussions.

      Bien à vous,
      Yassine

      J'aime

  8. Bonsoir,

    Je me permets de commenter votre publication afin de vous remercier pour cet appel à texte qui, j’en suis persuadé, a (r)éveillé la créativité et la passion de beaucoup de ceux qui vous ont contacté ou ont déjà déposé leur participation. Je suis actuellement en train de peaufiner ma nouvelle que vous recevrez demain. Quel que soit le résultat, je vous remercie sincèrement de la chance et du rêve que vous nous offrez par le biais de cet appel à textes.

    Bien à vous,

    Lionel

    J'aime

    1. Bonjour Lionel,

      Merci beaucoup pour ce commentaire qui fait chaud au cœur. J’espère que cet appel à textes ne sera pas le dernier et que les autres plairont tout autant si ce n’est plus.

      Bonne chance à votre nouvelle pour cet l’appel à textes, en vous remerciant d’y avoir participé.

      Bien cordialement,
      Yassine

      J'aime

  9. Bonsoir !

    Juste pour dire que maintenant ça fait 105 ! J’ai trouvé le thème effectivement très bien choisi ! Bon courage dans votre projet.

    En espérant en faire partie ;)

    Bien cordialement,

    Gaël

    J'aime

    1. Bonsoir Gaël,
      À dire vrai 104 c’était quand j’ai commencé la rédaction du billet. Lorsque je l’ai terminé on était au-dessus des 110 et maintenant on est à 124 avec toi. Merci d’avoir déposé une nouvelle et pour ce gentil mot ;)
      Bonne soirée !

      J'aime

  10. Superbe bilan Yassine, merci de le partager avec nous!
    J’ai presque envie de réitérer ma question au bénéfice de tous… et pourquoi se limiter à 5 nouvelles dans le recueil? Pourquoi pas 10? 12? Pourquoi pas toutes celles, parmi les 104, qui vous auront remuées, épatées? (Si tant est que la qualité soit au rendez-vous… bien entendu)
    Cordialement,
    Jason

    J'aime

    1. Merci Jason de reposer cette question de façon à ce que la réponse profite à toutes et tous.
      Il y a plusieurs réponses à cela.

      La première, rien n’est définitif et je ne m’interdis pas d’ajouter plus de nouvelles dans le recueil ou de publier 2 recueils de 5 nouvelles. Avant de prendre cette décision et de l’anoncer, il me faut lire les nouvelles et réfléchir.

      La deuxième, pour une raison mathématique. Dix que multiplie soixante est supérieur à cinq que multiplie soixante. Affirmation qui demeure vraie si l’on remplace « dix » par « douze », « cent-quatre » ou tout autre nombre entier se situant entre les deux. Si je ne souhaite pas faire fortune avec cette maison d’éditions, je ne souhaite pas me ruiner non plus. Publier, c’est respirer. C’est aussi dépenser. S’assurer que chaque euros dépensé le soit judicieusement fait parti de la réflexion. Une réflexion qui s’inscrit dans la durée plus que dans la tentation d’un instant.

      La troisième, éditorialement un recueil de 5 nouvelles et un recueil de 10 nouvelles sont deux livres différents. Ils ne se conçoivent ni ne se promeuvent pas de la même façon.

      Quatrièmement, porter attention à un auteur et à son texte demande du temps. Plus il y a d’auteurs moins de temps j’aurais à consacrer à la collaboration avec chacun. La parcimonie permet la qualité.

      Publier plus de nouvelles, c’est possible et je dlis admettre avoir déjà la solution pour le faire en prenant en compte tous les éléments précédemment évoqués. Je la mettrais en œuvre s’il y a suffisamment de nouvelles de qualité ou à fort potentiel.
      Pour la connaître et savoir si je le ferais il va falloir être patient et attendre le prochain billet que je publierai à ce sujet en mars !

      Encore merci à toi et à bientôt. On pourra toujours parler de tes nouvelles ou d’autres de tes projets par mail à la suite de l’annonce des résultats.

      Bien cordialement,
      Yassine

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s